02 novembre 2008

de cuir et de fer...

Image_139


Ce cuir qui si souvent a léché et brûlé mes chairs ne taira jamais mon plus profond silence...ce fer qui a si souvent repoussé mes limites ne fendra plus mes yeux...je me suis trop souvent soumise à des idéaux bordés de non chalence...j'ai baissé les paupières sur un univers contrefait...j'ai laissé des corps s'acharner au mien...et pourtant je suis revenue du plus bas des instincts...je ne tairai plus mes cris...je peux laisser courir mes envies sur les murs de soie...l'on me tenait au creux d'une main, poupée fragile de chiffon à qui l'on brisait les espoirs...renaître entre deux larmes et soumettre l'illusion  à la vie...la mienne...quelque part j'ai croisé des étincelles, elles brûlent dans mes pensées, des étincelles auxquelles je peux me raccrocher sans peur du lendemain...si je serre les dents ce n'est plus de douleur mais juste pour faire voler en éclat ce que certaines âmes esseulées s'efforcent de s'imaginer...ni le fer, ne le cuir ne desserviront mon existence...j'en fais mes éléments de corps et d'esprit...

Posté par almerys à 23:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur de cuir et de fer...

Nouveau commentaire